TABLEAUX AFRICANISME-ORIENTALISME

Paul-Elie DUBOIS

« Les Touaregs du Hoggar »

Dessin mine de plomb et gouache sur papier beige

Signé en bas au centre

Dédicace : « A l’ami P. Jouve »
Dimensions : 62  x  39,5 cm

Paul-Elie DUBOIS (1840-1887)

 

Elève de Laurens et Cormon à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, il figure au Salon des Artistes français dès 1910.

Après avoir été récompensé par le prix Thirion, il rentre à la Villa Abd-el-Tif en 1920.

Paul-Elie Dubois ne se détachera plus de ce pays, où il connaîtra les plus exaltantes années de sa carrière. Selon sa propre expression, il aura en Algérie la « révélation de la lumière ».

Le conseil supérieur des Beaux-Arts lui décerne le prix national en 1923 pour deux toiles.

Grand Prix artistique de l’Algérie en 1927, il participe l’année suivante à une mission scientifique dans les territoires du Sud Saharien et s’attache à décrire, comme un peintre ethnographe, la vie des Touaregs, les hommes bleus du désert.

Au Salon des Tuileries en 1930, il connaîtra un grand succès ; il présente près de 400 peintures, aquarelles et dessins qui suscitent l’intérêt des critiques d’art et l’enthousiasme du public. La distinction « Ambassadeur du Hoggar » lui est décernée.

A l’exposition Coloniale de 1931, ses dioramas sur le Hoggar constituent une invitation à la découverte de ce pays.

C’est l’un des artistes de la Villa Abd-el-Tif qui fait œuvre de propagande touristique pour l’Algérie.

On le retrouve présent dans de nombreuses expositions, notamment à l’Exposition internationale de Bruxelles en 1935, à New York en 1939, où il présente un immense panorama d’Alger qui décore le pavillon de l’Algérie.

Au Salon de 1935, il obtient le prix Louis Dumoulin pour l’Algérie.

Accompagné de son épouse, il effectue en 1939, dans des conditions très difficiles, son quatrième voyage au Hoggar.

Les œuvres de Paul-Elie Dubois figurent dans tous les musées

NEWSLETTER

Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter