SCULPTURE – 19TH

Louis Ernest BARRIAS

« Jeune Fille de Bou-Saâda »

Magnifique sculpture en bronze
Très rare édition  à patine or, vieil argent et brune avec turquoises enchâssées sur le collier
Fonte de Susse frères Editeurs Paris : gravé sur la terrasse à l’arrière et cachet serti sur la plinthe.
Signée à gauche « E. Barrias » sur la plinthe
Vers 1890

Dimensions :  32 x 31 x 26  cm

Louis Ernest BARRIAS (1841-1905)

 

Louis Ernest Barrias est surement l’un des plus grands sculpteurs de la seconde partie du XIXème, surtout pour l’influence qu’il exerça sur les nombreux jeunes gens qui fréquentèrent son atelier.

Fils de Félix Joseph Barrias, peintre sur porcelaine et sur étoffe, et d’Antoinette Anne Esther Delamare, Louis Ernest Barrias naquit le 13 avril 1841 à Paris.
Il connut une enfance malheureuse en raison de la mésentente de ses parents qui se séparèrent alors qu’il était tr ès jeune.

L’enfant fit élevé par sa mère malade qu’il devait souvent soigner au lieu d’aller à l’école communale.

Son frère, Félix, de 19 ans son ainé, était peintre d’histoire, élève de Léon Cogniet.

Félix, donna à son jeune frère les premières notions de dessin et le poussa à suivre les enseignements de Cogniet.

Plus attiré par la sculpture, Barrias fut orienté par son maître vers Pierre Jules Cavalier dont il devint l’élève. Il n’avait alors que 13 ans.

Au bout de trois années, son apprentissage terminé, il entra dans l’atelier de François Jouffroy. Puis, en 1858 il est admis au Beaux Arts.

Le Jeune Barrias, alors, âgé de 20 ans se vit décerner en 1861, le Second Prix de Rome. Cette même année, il participa pour la première fois au Salon de l’Académie (futur Salon des Artistes Français).

En 1864, il obtint le prix « des figures modelés » de l’Ecole des Beaux Arts pour la décoration de la façade du nouvel Opéra.

L’année suivant, le Grand Prix de Rome lui fut décerné pour son interprétation de « La Fondation de Marseille » - Il partit donc pour la Villa Médicis où il séjourna quatre années et rapporta « La frileuse de Mégare », sculpture en marbre acquise par l’état.

De nombreuses médailles et de prix récompensèrent le travail d’Ernest Barrias.

En 18894, il succéda à son maître Pierre Cavalier à l’école des Beaux Arts. Professeur apprécié de ses élèves, il forma de nombreux sculpteurs pari lesquels : Camille Alaphilippe, Henri Bouchard, Paul Landowski, Charles Bigonet …..

Il mourut chez lui, 9 avenue des Chasseurs à Paris le 4 février 1905, âgé de à 63 ans.

NEWSLETTER

Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter