SCULPTURE AFRICANISME – ORIENTALISME

Charles Arthur BOURGEOIS

« Le Charmeur de Serpent » ou « Danseur Nubien »

Epreuve en bronze à patine noire
Fonte par Marchand
Vers 1880
Socle en bronze doré au mercure d’origine

Hauteur: 63 cm

Un modèle du « Charmeur de Serpent » mesurant 2 mètres de haut se trouve au Jardin des Plantes (Paris)

Ref: Reproduit dans l’ouvrage de Stéphane Richemond « Les Orientalistes » – Les Editions de l’Amateur  – page 56 & 57

Charles Arthur BOURGEOIS (1838-1886)

Fils du Baron Louis Charles Bourgeois, Charles Arthur naquit le 19 mai 838 à Dijon.

Il entra à l’école des Beaux-Arts de Paris en 1857, présenté par le sculpteur Jean-Baptiste Guillaume.

Bon élève, il fut l’année suivante premier au concours de composition.

Premier grand prix de Rome en 1863 pour « La mort de Nissus et d’Euryade ».

En 1863, il participa pour la première fois au Salon de la Société des Artistes Français en y exposant « Un charmeur de serpents », plâtre qui lui valut une médaille de troisième classe.

De ce modèle, il présenta l’année suivante au même salon un tirage en bronze de deux mètres de haut qui prit place au Jardin des Plantes.

Il est très apprécié par ses autres sculptures d’inspiration orientaliste.

Arthur Bourgeois mourut en novembre 1886 à l’âge de quarante-huit ans.

NEWSLETTER

Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter